Warning: strpos(): Offset not contained in string in /homepages/24/d675287611/htdocs/app675287726/wp-content/plugins/trx_addons/trx_addons.php on line 319

Cuba

Cuba

Capitale : La Havane
Monnaies : le peso cubano (la moneda nacional – CUP) et le peso cubano convertible (CUC, entendre ici monnaie pour les touristes).
Fuseau horaire : UTC – 4 (changement d’heure premiers dimanches de mars et de novembre)
Visa nécessaire : carte de tourisme obligatoire (à faire au Consulat)
Séjour : du 3 au 16 novembre 2017

Cuba nous voilà ! Déjà le 4ème pays visité pendant notre tour du monde. Pourquoi avoir choisi cette destination ? Pour son histoire singulière et pour son art de vivre. Pour un maximum d’échanges et de partages, nous logerons dans des casas particulares (chez les habitants), une nouvelle manière de voyager pour nous que nous sommes impatients d’expérimenter !

Notre itinéraire

Cliquez sur les points pour plus d’informations

Un pays atypique et authentique !

Voyager à Cuba, c’est voyager dans un autre monde, se replonger dans les années 50. On a adoré :
– les cubains pour leur gentillesse. Dans les casas nos hôtes s’occupent de tout pour nous. Mais c’est aussi le pays où on a eu le plus de surprises ! Pas de prix sur les cartes, randonnée avec un guide de la famille qui soit disant parle anglais, impossible de négocier les prix (même s’ils semblent tous alignés).
– les scènes de la vie courante insolites comme les embouteillages (improbables) mêlant vieilles voitures américaines, calèches, scooters électriques, taxis flambants neufs ou encore croiser au détour d’une rue quatre joueurs de domino qui ont installé table et chaises pour s’amuser.
– la « déconnection ». En 14 jours, nous sommes restés moins de 5h chacun connectés au Wifi et cela fait du bien.

Nos deux escales coup de cœur :
– Viñales, pour son calme, sa nature, ses exploitations agricoles et ses maisons coquettes.
– Trinidad, pour ses ruelles colorées et pavées, son ambiance festive à la Casa de la Musica et les journées avec les français / russes rencontrés.
C’est aussi dans ces deux casas que nous avons vécu nos meilleurs moments, ceci explique-t-il cela ?

Le pays se développe lentement – certaines villes comme Varadero sont déjà décrites comme de vraies stations balnéaires à l’européenne 😔 – et si vous voulez le découvrir dans toute son authenticité, c’est maintenant !

Cuba est dans les caraïbes et les prix s’en ressentent. Certains diront qu’il est moins cher de dîner au restaurant qu’à la casa, cela est peut-être vrai hors de la capitale (et nous n’en sommes pas certains) mais pas vérifié à La Havane. Les repas constituent une importante part du budget à Cuba ! Et ce ne sont pas les savoureuses langoustes qui font s’envoler les prix.

Casa –> chambre double avec douche privée pour en moyenne 25€/nuit. Ici seule la nuitée est prise en compte
Restaurant/pub –> 3 repas par jour pris soit à la casa soit à l’extérieur. Boissons prises dans les frigos des casas
Courses –> lessives faites dans les casas
 Transport –> trajets entre les différentes villes + aller/retour à l’aéroport en taxi
Activités –> randonnée avec guide à Viñales, bus touristique hop-on/hop-off à Viñales, colectivo pour aller au Cayo Jutías et à la playa Ancón, cours de salsa à Trinidad, excursion au Parque el Cubano (entrée + taxi), entrées au Museo de la Revolución et au club de jazz à La Havane
Divers –> cartes Wifi et achat du Lonely Planet

 

Les cigares

Qui dit Cuba, dit cigares ! Mais il est facile de s’y perdre et de se faire avoir en voulant en acheter…

La règle d’or est de ne jamais en acheter à n’importe qui n’importe où ! A Viñales par exemple, il est possible qu’on vous propose d’en acheter à l’issue d’une visite de plantation de tabac. A La Havane, on vous accostera en ville plusieurs fois. Nous n’avons jamais pris ce risque.

Privilégiez les magasins officiels, les casas del Habano, pour être sûr d’acheter des cigares de qualité. En boîte, celle-ci doit être impérativement scellée avec un autocollant hologrammé.

Pour la marque et le type, c’est une question de goût ☺ Si besoin, demandez conseils à votre casa, votre meilleure alliée ! Vous pouvez mettre jusqu’à 50 cigares par personne dans votre valise.

Bon à savoir !

  • Carte touristique
    Pour se rendre à Cuba, il est nécessaire d’avoir une carte touristique. Si vous passez par une agence, cette carte sera souvent incluse. Certaines compagnies aériennes le font aussi de manière systématique. Sinon ces formalités peuvent être faites dans un Consulat cubain. Plus d’info

Etant déjà au Mexique quand nous nous sommes rendus compte que ce sésame était obligatoire, nous nous sommes rendus au Consulat de Cuba à Mérida. Nous avons constitué un dossier avec :
– vols entrée / sortie du territoire,
– confirmation de réservation de casa pour tout notre séjour (cf. point hébergement ci-après).
Bien évidemment, pensez à prendre vos passeports !

Nous y étions à l’ouverture et notre demande a été traitée en moins de deux heures.

Il semblerait qu’il soit aussi possible de la demander à son arrivée à l’aéroport de Cuba mais nous ne nous y sommes pas risqués.

  • Guide touristique
    Conscients que la connexion Internet est rare à Cuba, nous avons décidé d’acheter la version numérique de Lonely Planet Cuba. La dernière édition est certes en anglais mais elle date d’octobre 2017. Donc très récent, même si dans la préface, il est bien précisé que le guide a été validé avant les passage d’Irma… ce qui nous jouera un tour à Playa Girón.
  • L’espagnol
    Mis à part à La Havane (la capitale) peu de personnes parlent anglais. Il est de bon augure de réviser un peu son espagnol avant de venir rencontrer les cubains !
  • Aéroport de La Havane
    L’arrivée
    Nous sommes arrivés au terminal 3, avons attendu de longues minutes nos bagages puis nous sommes montés « aux départs » du même terminal pour échanger nos Pesos Mexicain en monnaie cubaine (cf. monnaies cubaines ci-après). Ceci permet de réduire le temps d’attente par rapport au guichet « des arrivées » où il y a souvent foule. Nous sommes ensuite redescendus et avons traversé pour nous rendre à l’agence Viazul afin de réserver nos trajets en bus entre les villes… il était 17h et celle-ci était déjà fermée 😞

Notre hôte nous avait réservé un taxi, un monsieur nous attendait donc avec une pancarte à la sortie. Le taxi nous a conduit devant notre casa et a même attendu avec nous l’arrivée de notre hôte. Montant : 30 CUC. Un peu cher mais nous n’avions qu’à nous laisser conduire et le chauffeur nous a même fait une mini présentation des bâtiments vus en chemin.

Le départ
Nous sommes repartis du terminal 2. Il est bon de savoir que les deux terminaux sont éloignés de 2 km et qu’il n’y a pas de navette entre. Le seul moyen de transport est le taxi que nous avons payé 6 CUC. En plus, des 25 CUC payés pour relier le centre-ville à l’aéroport.
Dans le terminal 2, il y a un Wifi Etecsa disponible (contrairement au terminal 3).

Ysa a eu le droit à un contrôle de son bagage cabine par du personnel de l’aéroport. Sur les conseils d’une hôtesse de la compagnie aérienne avec laquelle on voyageait, nous avons retiré, avant contrôle, l’argent de son sac à main. Il semblerait que celui-ci puisse être confisqué…

  • Hébergement
    On recommande les casas particulares ! Tout d’abord parce que les prix des hôtels sont exorbitants mais aussi et surtout pour rencontrer et échanger de beaux moments avec les cubains. Une chambre avec lit double (et très souvent deux lits permettant de dormir à 3 ou 4 personnes) coûte entre 20 et 35 CUC par nuit. Les repas ne se sont pas inclus mais la plupart des casas proposent des petits-déjeuners pour 5 CUC et des dîners pour 10 à 15 CUC. Les repas se ressemblent toujours avec des légumes crus en entrée, un plat (viande ou poisson selon la région) et du riz en accompagnement. Un dessert n’est pas systématiquement servi et s’il y en a un il s’agit d’une assiette de fruits frais ou de flan. Les boissons ne sont pas incluses. Les quantités sont généreuses et les plats bons.

Pour s’assurer que notre dossier d’obtention de carte touristique soit bien complet, nous avons préféré réserver toutes nos nuitées à l’avance. Pour faciliter nos recherches et avoir des confirmations rapides nous avons fait nos réservations sur www.bandbcuba.fr, sauf les premières nuits à La Havane que nous avons retenues sur Airbnb. Ces deux sites permettent de filtrer nos recherches et de consulter les commentaires.

  • Restaurant / bar
    A Cuba, il est comme aux Etats-Unis courant de laisser des pourboires. Ils sont même parfois d’office ajoutés à la note. Le pourboire moyen est de 10% dans les restaurants et bars (dès qu’il y a un service à table). Les tips peuvent très bien se régler en Moneda Nacional (CUP), parfait pour écouler notre monnaie en fin de séjour.
  • Taxi
    Bien demander et négocier le prix avant de monter à bord. Il n’y a pas de compteur.
    Il est toujours sympa de varier les véhicules : veille voiture américaine, calèche, bicitaxi, scooter tuk-tuk.
    Les taxis ne prennent jamais la carte bleue, pensez bien à avoir de la monnaie sur vous. L’idéal est même d’avoir l’appoint car les chauffeurs n’auront pas systématiquement de quoi vous rendre la monnaie…
  • Monnaies cubaines
    La CB n’est quasiment jamais acceptée. Veillez à avoir toujours des espèces sur vous.
    Venant du Mexique, nous avons échangé des pesos mexicains à notre arrivée car il n’y a pas de banques partenaires – Hellobank – à Cuba pour retirer sans frais. Nous avons donc retiré des pesos mexicains en partant pour les échanger à l’aéroport :
    – contre des pesos cubains convertibles (CUC) qui est la monnaie utilisée généralement pour les transactions. En novembre 2017, 1 CUC = 0,85€
    – contre des pesos cubains ou moneda nacional (CUP) pour l’équivalent d’une dizaine d’euros, car cette monnaie locale est utilisée dans certains commerces ou dans la rue pour des achats alimentaires (maïs, pop-corn, glaces, etc.). En novembre 2017, 1 CUC = 25 CUP
    Pensez à demander des petites coupures (1, 3, 5) car les commerces, taxi, casas… ont rarement la monnaie.

Attention, si vous avez des dollars US, l’Etat cubain inflige une pénalité de 10% pour le change… On a même vu à l’aéroport que ces 10% étaient appliqués pour changer les CUC en Euros au moment du départ, inutile donc de changer trop d’argent d’un coup d’autant que vous pouvez le faire en agence ou dans les banques en ville.

Finalement, notre expérience montre que des retraits directement dans les banques sont plus avantageux que du change dans les agences, même avec les frais de notre banque (1,7 % avec N26). Garder toujours une petite réserve avant de vous décider à aller retirer, il peut arriver qu’il y ait la queue au distributeur voire même que le distributeur n’ait plus de billet.

  • Internet
    Cuba est la destination parfaite pour décrocher de son téléphone ! Pour « surfer sur le net », il est indispensable de se procurer une carte Etecsa puis de s’approcher d’une borne Wifi. Même dans les hôtels, le Wifi sera payant.
    Une carte d’une heure coûte 1 CUC (novembre 2017).

Il faut savoir que le Wifi n’est pas très bon à La Havane. Il est bien meilleur à Viñales ou Cienfuegos. Il vous sera impossible de vous connecter à Playa Girón ou Playa Larga. On vous en dit plus dans « nos trucs et astuces » à chaque étape.

  • Hygiène
    Il n’y a pas systématiquement de savon et jamais de shampoing dans les casas. Par contre, nous avons toujours eu des serviettes de bain. Nous avions entendu qu’il était apprécié d’offrir des échantillons gel douche/shampoing… nous les avons remis à Maritza qui travaille dans un centre social et qui était ravie.
    Il est demandé aussi bien dans les casas que dans les restaurants/bars de jeter le papier toilette dans la poubelle… un réflexe à prendre !
Les photos !