Warning: strpos(): Offset not contained in string in /homepages/24/d675287611/htdocs/app675287726/wp-content/plugins/trx_addons/trx_addons.php on line 319

Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande

Capitale : Wellington
Monnaie : Dollar Néo-Zélandais (NZD)
Fuseau horaire : UTC +13
Visa nécessaire : exception de visa pour les Français pour séjour maximal de 90 jours
Séjour : du 4 janvier 2018 au 18 février 2018 – le pays où nous séjournerons le plus longtemps !

La Nouvelle-Zélande ! Un incontournable dans notre Tour du Monde. Ces îles si loin de la France et tant vantées par les personnes l’ayant déjà visitée. Dans le top 3 des plus belles destinations pour beaucoup. C’est donc ici que nous avons choisi de nous arrêter le plus longtemps pendant notre voyage : 45 jours dont 42 en van et les 3 derniers à Auckland.

Notre itinéraire

Cliquez sur les points pour plus d’informations

Destination 100% nature

Notre gros coup de cœur va au sud de l’île du Sud ! Nos 15 premiers jours en Nouvelle-Zélande n’auront été qu’émerveillement. Entre les animaux de la côte est, la région des Catlins, les fiords et les alpes néo-zélandaises, nous en avons pris vraiment plein les yeux et nous avons fait de magnifiques randonnées. C’est aussi ici que nous avons profité des journées les plus longues et ça c’est vraiment un gros plus quand nous sommes en van.

La Nouvelle-Zélande c’est un périple en van de 5660 km qui nous aura fait découvrir de somptueux paysages, variés et préservés du tourisme de masse. Néanmoins, nous pensons que ce pays est à découvrir maintenant, avant que les touristes irrespectueux obligent les locaux à mettre toujours plus de contraintes pour limiter les effets négatifs sur la nature (cela a déjà commencé : diminution du nombre de free camp, contrôles renforcés, vols en augmentation…).

Nous savions avant de mettre les pieds dans ce merveilleux pays que nous dépenserions plus que nos prévisions. Nous avons choisi de voyager ici en haute-saison pour nous garantir les meilleures conditions météo – bon ok le soleil nous a lâché la dernière semaine mais sinon c’était royal. Pour être le plus libre possible et sur les recommandations de nombreux voyageurs, nous avons opté pour un van self-contained et comme vous pouvez le voir, ce van – sans essence dedans – représente plus de 60% de nos dépenses ici. Par contre, il nous aura permis de limiter nos budgets « camping » et « restaurant/pub ». Et cette semaine pluvieuse nous a poussé à quitter le navire van et à nous abriter dans des hébergements plus douillets le temps de 5 nuits arrosées. Bon voilà, on dépasse notre budget de 17%, nous piochons donc dans notre réserve. Sans regret.

Van –> location d’un van self-contained (qui retient les eaux usées, avec toilettes et poubelles) pendant 6 semaines
Essence –> nous avions certes hérité du plus beau van de la flotte (selon le loueur) mais pas du plus récent. Il était très gourmand en carburant. Il faut aussi savoir que l’essence sur l’île du Sud est significativement plus chère que dans le Nord et c’est dans le sud que nous avons le plus roulé…
Camping –> 37 nuits en van et des douches régulières (mieux vaut ne pas dévoiler la fréquence 😬) : 22 en free camp, 11 dans des campings du DOC (nous avons acheté 5 pass hebdomadaires), 4 nuits dans des campings payants. Pour une moyenne de 7,80€ par nuit pour deux personnes.
Auberge/Airbnb –> sont incluses ici nos 5 nuits non prévues initialement à Tauranga puis dans la banlieue d’Auckland et réservées à la dernière minute. Il s’agit de logements privés avec cuisine, salle de bain, terrasse et parking pour notre van 😞. Ainsi que nos 3 nuits à l’auberge YHA Auckland City réservées plusieurs mois à l’avance et pour laquelle nous avons une réduction de 10% grâce à notre carte de membre. Chambre double avec douche et cuisine communes. Moyenne pour ces 8 nuits : 60€/nuit.
Restaurant/bar –> nous avons rarement – seulement 5 fois – succombé à la tentation des restaurants tant les prix sont excessifs. Mode routard activé ! A cela s’ajoutent quelques encas pour une pause sucrée ou au night market de Rotorua.
Courses –> le van nous a permis de nous préparer des plats simples et nous faisions nos courses principalement dans des magasins Pak’n Save (les moins chers du pays). Nous essayons au maximum de limiter nos achats dans les petites épiceries.
 Transport –> trajets vers et depuis les aéroports, parking payants (et attention les contrôles sont très fréquents !) et le ferry pour passer d’une île à l’autre.
Activités –> nous avons beaucoup randonné et les entrées dans les parcs nationaux sont gratuites. Seule exception pour le Tongariro Alpine Croissing pour lequel nous avons réservé une navette. Un acompte de 50% avait été aussi versé pour notre nuit en hut que nous avons dû annuler à cause du déluge annoncé. A cela s’ajoutent des « plaisirs offerts » (activités pour lesquelles nous avons pioché dans notre cagnotte offerte par nos familles/amis) : croisière sur le Milford Sound, entrées Hanmer Springs Pools et places pour le match de rugby (120€).
Divers –> lessives + achat de trois cartes Spark pour profiter d’Internet plus librement.

 

Voyager en van

• Quel van louer ? 

On aurait pu débuter par la question louer ou acheter un van mais, n’étant en Nouvelle-Zélande que 6 semaines, nous ne voulions pas entreprendre de grandes démarches administratives. Même si au niveau financier une vraie étude de marché aurait pu être faite !

Nous avons donc une nouvelle fois choisi de louer un van pour nous assurer une plus grande flexibilité et liberté dans la programmation de notre séjour. 2 jours avant de mettre les pieds en Nouvelle-Zélande, nous n’avions défini notre parcours. Les bons conseils de nos amis croisés pour le réveillon se sont avérés très précieux – ils y ont fait un PVT d’un an.
Toujours sur leurs bons conseils et chiffres à l’appui, nous avons choisi un véhicule self-contained ainsi nous avons un point d’eau dans le van et plus de choix pour stationner notre van chaque nuit. Il y a plus de free camp accessibles aux véhicules self-contained aussi (= camping gratuit). On en oublie presque la plus lourde facture 😏

Pour la location de notre van, nous sommes passés par Detour NZ. Une agence avec des conseillers qui parlent français et qui proposent des prix indiques à ceux des loueurs, tout en apportant des conseils et des comparatifs entre loueurs.

Nous avons choisi un van Escape self-contained. Son gros point négatif est qu’il n’a pas de frigo alors que nous étions habitués à en avoir un aux Etats-Unis et en Australie. Alors oui il y a une glacière et avec 3kg de glaces on peut avoir des produits frais et pas froid pendant 2 jours mais cela ne remplace pas un frigo. Nous avions apprécié dans notre van australien d’avoir une prise électrique et deux ports USB alimentés par une deuxième batterie autonome – hyper pratique ! – mais ce n’est pas le cas ici.

Dans nos petits trucs et astuces, nous avons acheté aux Etats-Unis un adaptateur allume-cigare / prise électrique pour recharger l’ordinateur. Très pratique ! Nous avons aussi un allume-cigare avec deux ports USB pour recharger téléphone / tablette.

Nous avons souvent lu la recommandation “louer au plus tôt”. Nous avons donc entrepris nos premières démarches auprès de différentes agences en mai 2017 pour janvier 2018. Notre choix s’est porté sur un véhicule non self-contained… mais que nous disent-ils, ils avaient un van self-contained. Et bien oui, nous avons changé d’avis fin octobre et après nouvelle consultation de l’agence Detour NZ, le van self-contained Escape était 300€ moins cher que sur le premier devis de mai… banco ! Quand réserver ? On ne peut pas vous conseiller sur ce point.

• Plus de batterie sur l’ordi, on s’arrête à la bibliothèque ?

Comme nous privilégions les camps gratuits ou peu chers, nous n’avons pas d’électricité. Alors oui nous avons la possibilité de charger nos appareils sur l’allume-cigare mais c’est plutôt pour les maintenir allumés. La meilleure adresse trouvée pour recharger nos équipements est la bibliothèque municipale ! Il y en a dans toutes les villes, l’accès est gratuit et non limité dans le temps.

⚠ Nous avons lu que certaines bibliothèques – comme celle de Queenstown – n’autorisaient pas le chargement d’appareils électroniques.

• Où dormir ce soir ?

En Nouvelle-Zélande, il n’est pas possible de s’arrêter n’importe où pour dormir. Pour connaître les différents camping ou lieux autorisés, nous avons téléchargé 3 applications – des indispensables pour le voyage ! – elles sont toutes trois complémentaires :
     – WikiCamps NZ – on se servait déjà de cette application en Australie. On peut cocher ou décocher facilement les critères de recherche. C’est l’application que nous utilisons le plus souvent.
     – CamperMate – application toujours intéressante à consulter car on peut lire des commentaires très récents.
     – CampingNZ – l’application officielle du DOC (= Department of Conservation). Surtout utilisée pour trouver des randonnées car on peut filtrer en fonction de la durée souhaitée.

Ces applications indiquent les équipements présents et les prix. Parfait pour faire son choix !

Nous avons privilégié les free camp (= camping gratuit) ou les campings du DOC accessibles avec le week pass campsites. En effet, nous avons acheté 5 pass hebdomadaires pour un montant $50 pour deux par semaine. Donc à partir du moment où on dort au moins 3 nuits en camping “standard” ou 2 en “scenic” par semaine, le pass est rentabilisé. Attention toutefois, tous les campings du DOC n’acceptent pas ce pass…

Ces applications sont ultra complètes, on peut voir les toilettes, les douches, les spots Wifi, les randonnées… elles répondent vraiment à toutes nos interrogations de baroudeurs ! Et toujours avec les commentaires des utilisateurs.

• Ce soir c’est douche !

Il ne faut pas croire qu’on se douchait tous les jours en Nouvelle-Zélande non plus ! Contrairement aux précédents pays… Il est facile de trouver un lieu pour se doucher (attention bien vérifier qu’elle soit chaude) en consultant les différentes applications. Piscines, douches publiques, stades, campings… plusieurs alternatives sont disponibles. Les applications vous indiqueront les prix et les durées (les douches illimitées sont rares en dehors des piscines). Dans les commentaires, vous trouverez souvent des indications sur la propreté des lieux.
Nous n’avons jamais payé plus de $5,50/personne pour une douche.

• Un pipi pressant ?

Notre van est self-contained et en Nouvelle-Zélande cela signifie qu’il dispose de toilettes. Il s’agit de toilettes chimiques portables. Et bien que le loueur nous ait précisé que nous serions les premiers à l’utiliser, pas trop envie de poser notre trône n’importe où ! Il y a des toilettes gratuites de partout, vraiment partout. En montagnes, il s’agit souvent de toilettes sèches mais à chaque fois relativement propres et avec du papier toilette.

• Il faudrait peut-être préparer la suite du voyage😎

Les bibliothèques sont là encore des lieux parfaits ! Certaines proposent des Wifi gratuits illimités et dans d’autres la connexion sera limitée dans le temps. Les applications permettent d’en savoir plus 😉

Pour les « instants geek » ou les petites recherches, nous nous servions de notre carte Spark – on en parle dans la première étape de notre itinéraire.

Les photos !